livre d'or

Compteur de visite

785576
Aujoud'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Depuis le début
264
722
5343
17838
785576

Connexion

Il y a quelques temps de cela j'ai testé la sophrologie. Je n'y suis pas spécialement allé pour le bégaiement mais je pensais que cela pouvait aussi aider.

La sophrologie est l'étude de la conscience en harmonie. En plus clair, on apprend à mieux se connaître, à positiver. La séance peut se pratiquer en position assise ou debout. Le sophrologue, par la détente va amener à un autre niveau de conscience. Ce n'est pas de l'hypnose. On se sert de la relaxation pour amener la personne a avoir un autre regard sur les choses, sur ce qui l'entoure ou sur elle même et à ressentir le bien être. On active le positif.

Pour que vous puissiez vous faire une idée plus précise de la soprologie, voici comment s'était déroulé ma séance :

" La séance de sophrologie n'a pas eu lieu dans un cabinet en ville mais au domicile de la sophrologue dans le calme de la campagne. Rien n'est imposé. Je pouvais être assis ou debout. Garder mes chaussures ou non etc ... Je décidais. La sophrologue est une sorte de guide mais elle n'impose pas.

Après avoir discuté de ce que je souhaitais, de mes attentes, je me suis installé confortablement sur une chaise. Les pieds bien au sol, j'ai détendu mon corps. Je me suis étiré et j'ai fermé les yeux.

Ensuite a commencé le voyage. Guidé par sa voix, j'ai fait de la respiration abdominale. Puis j'ai relâché chaque partie de mon corps. Lentement, l'une après l'autre et en détaillant bien. Du haut vers le bas. Le cuir chevelu. Le front. Les yeux. Le nez. La bouche. Les machoires. La langue. Ma tête bien détendu, j'ai procédé de même pour le reste du corps.

Ensuite, la sophrologue m'a demandé de visualiser un paysage. De laisser venir. Une fois cette image en tête, s'en imprégner au maximum. Ressentir les sensations, les odeurs, le toucher.

Se servir de cette pensée positive tout en respirant pour la transmettre au corps.

Se concentrer sur trois pensées. Trois mots. Confiance. Harmonie. Espoir.

Ensuite, retrouver conscience de chaque partie de son corps mais cette fois ci de bas en haut. Orteils. Pieds. Mollets. Genoux ... Epaule. Tête.

Rouvrir les yeux.

Au "réveil", j'ai échangé avec la sophrologue sur les sensations du corps. Si j'étais détendu, si j'avais mal dans certaines parties du corps. Quelle était cet endroit que j'avais vu. Elle m'a appris à "activer le positif". Quand je sens venir le stress ou après une journée de travail bien remplie. Je repense à ce lieu imaginé pendant cette séance. Un lieu apaisant ou rien ne peut arriver. Une sorte de cocon protecteur. Au coucher je revois ce paysage et je me rappelle les bonnes choses de la journée. Ce sont des choses simples mais qui changent la perception des choses et qui permettent de prendre du recul.

Et le rapport avec le bégaiement dans tout ça ? Il est simple. Etre plus calme, plus détendu, voir le bon côté des choses m'aide à moins me prendre la tête avec le bégaiement et par là même, à moins bégayer. Pour être bien clair, je ne dis pas que la sophrologie est une solution pour le bégaiement mais je pense que cela peut être une aide pour diminuer ce qui peut l'accentuer ou le favoriser comme le stress de la vie quotidienne.


Je vous souhaite à toutes et tous un bon week end dans l'harmonie et le bien être.

Réagissez (0) Clics: 2679


Les épreuves du bac approchent et avec elles les oraux. Epreuve redoutable pour une personne bègue.

Passer un oral est déjà quelque chose de stressant alors si en plus on doit gérer le bégaiement, c'est vraiment pas gagné.

Alors que faire ? Eviter de passer un oral, se faire porter malade ? Se dire qu'on fait le trait sur ça, que l'on se rattrapera dans les autres matières ? Et si ces oraux vous les passiez et tentiez votre chance ? Vous pourriez être surpris de ce que vous serez capable de faire.

Le conseil principal que je donnerai est celui d'en parler à l'examinateur. Juste avant de commencer, prendre quelques minutes pour lui dire que vous bégayez, que vous aurez certainement du mal parfois, que vous bloquerez sur des sons. Expliquer que le bégaiement n'est pas seulement dû au stress de l'examen. Dire que vous aller mettre du temps à dire les choses parce que vous bégayez. Pas parce que vous n'avez pas appris, pas parce que vous hésitez ou ne savez pas. mais bien parce que vous bégayez.

La personne en face sera au courant, les choses seront dites et vous pourrez vous concentrer sereinement sur ce que vous avez à dire et non sur la manière de le dire en évitant de bégayer. Après il n'est pas exclu de tomber sur un con mais au moins vous aurez fait votre possible et vous vous serez libéré un peu de votre tension.

Vous avez aussi la possibilité de recourir au tiers temps. A vous de voir si c'est vraiment de temps supplémentaire dont vous avez besoin.

Si vous n'avez pas eu le temps de faire les démarches nécessaires, si vous ne souhaitez pas y recourir, si vous n'osez pas parler de votre bégaiement, vous pouvez aussi remettre à l'examinateur un mot de votre orthophoniste.

D'une manière plus générale, réduisez votre stress. Révisez régulièrement plutôt qu'un travail acharné de dernière minute. La veille de l'examen, profitez-en pour vous détendre. Assurez vous d'avoir une bonne nuit de sommeil.

Et moi, dans tout ça ? Je vous raconte ma propre expérience dans le prochain article mais je peux déjà vous dire que ça c'est bien passé et que j'en ai été fortement étonné. Croyez moi ce n'est pas parce que l'on bégaye que les oraux, tout comme les métiers de la communication d'ailleurs, nous sont inacessibles.

Après si vous me sortez des réponses comme celles de la vidéo d'en dessous, là je crains de ne rien pouvoir pour vous. Tongue out

Réagissez (0) Clics: 1812

 

Une personne bègue peut obtenir la reconnaissance de travailleur handicapé.

La loi handicap de 2005 impose d’employer au moins 6% de personnes handicapées dans les entreprises de plus de 20 salariés. Le non respect de ce quota entraine des sanctions financières. Un employeur a donc intérêt à embaucher une personne handicapée, et regardera avec attention une candidature bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.

Je sais pas pour vous mais pour moi l'état de fatigue joue beaucoup sur mon bégaiement. Quand j'ai mal dormi j'ai plus de mal. Alors je me suis dit que quelques conseils pour bien dormir pourraient vous être utile.

D'abord un bon sommeil ça se prépare. Vous dormirez d'autant mieux que vous aurez pris soin de préparer votre espace de sommeil.

-  La chambre : la pièce doit être bien aérée et la température aux alentour de 18°C.  Il doit y faire noir. La mélatonine (l'hormone du sommeil) est en effet secrétée dans l'obscurité.

- Le lit : Prendre soin de sa literie et la changer régulièrement. Le lit doit être un espace exclusivement réservé au sommeil, à l'exception de l'activité sexuelle.

Avant d'aller au lit vous pouvez :

- boire du lait chaud ou une tisane

- prendre un bain pour vous détendre

- faire des exercices de relaxation

- lire

- écouter de la musique douce

 Ensuite on évite de :

- prendre des excitants après 15h : Café, thé,  cola, et vitamine C retardent l'endormissement et augmentent les réveils nocturnes

- consommer de l'alcool ou du tabac. La nicotine retarde l'endormissement, augmente les réveils nocturnes et rend le sommeil plus léger. L'alcool favorise l'instabilité du sommeil avec des éveils nocturnes fréquents. De plus, c'est un facteur aggravant des problèmes respiratoires nocturnes, comme l'apnée ou les ronflements.

- d'être trop stressé

- de manger un repas trop lourd

- de trop peu manger

- de faire du sport

Il est important de respecter des horaires précis et réguliers pour aller se coucher. On va se coucher quand on a sommeil. C'est à dire dès les premiers signaux de sommeil :

- les yeux qui piquent

- les baillements

- paupière lourdes

- clignement des yeux

- difficulté à resté concentré

Quand vous ressentez ces signaux il est important de prendre le train du sommeil. Si vous attendez trop, l'envie de dormir passera et il vous faudra attendre plus d'une heure avant qu'elle ne revienne.

Sur ce, il est 5h15, je vous souhaite une bonne journée et je vais me coucher.

Réagissez (0) Clics: 2170

Facebook

Derniers commentaires

Invité - Shanyss
Bonjour,

La nouvelle version est super bien bravo ! Je suis un peu en retard je vous l'accorde m...
Le monde professionnel doit effectivement porter attention à la personne bègue en l'acceptant comme ...
Yop Yop

Merci de ce retour.
Je tenais à garder ce qui avait été fait même si certaines choses ne...